J’ai rencontré Germana en Belgique à la fin de l’année à Courtrai. Elle habite la même rue que Bart & Francis où j’ai exposé ce mois de décembre 2019. Lors de mon court séjour dans le B&B dont elle s’occupe avec son mari, elle m’a beaucoup parlé de ses activités artistiques, de son goût pour la littérature française, du dernier livre de Patrick Modiano qu’elle tient à lire en français. Outre son activité de costumière pour le théâtre, elle sculpte, peint, dessine et brode avec sa machine. De ses voyages en Afrique du Sud où elle se rend régulièrement, elle ramène des carnets de voyages très annotés et illustrés de dessins de costumes des ethnies rencontrées. Une foule de détails notamment sur les plis ou plutôt les pans de jupe et la manière dont le vêtement bouge avec le mouvement… Après avoir évoqué Annette Messager dont elle admire le travail, elle m’a présenté une poupée entièrement dessinée et cousue par ses soins. Nous l’avons posée au sol. Il s’est dégagé quelque chose de très émouvant. La petite silhouette danse vers l’envol alors que son visage raconte l’inverse, traversé qu’il est par de longs fils noirs cousus à espaces réguliers, semblant l’attirer toute entier vers le bas. Alors nous avons parlé d’autre chose, de Noël et des enfants qui viendraient le lendemain décorer le sapin et disposer la crèche, du B&B qui lui prend beaucoup de temps, des problèmes de transport en France pendant les grèves… J’ai eu la surprise de retrouver Germana le lendemain soir chez Bart & Francis. Elle est repartie les bras chargés de fils et de laines pour ses projets, la broche Naïve brodée de vert accrochée à son pull bleu ciel…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.